Les organisations professionnelles réagissent à l’évocation d’une vignette « temporelle »

Le 28 mai, lors d’un entretien accordé à la nouvelle Association des journalistes des transports et des mobilités (AJTM), la ministre des Transports Elisabeth Borne confirme qu’une vignette « temporelle, au jour, au mois, à l’année » imposée aux transporteurs routiers était une piste envisagée par le gouvernement dans le cadre du futur projet de loi Orientation mobilité qui doit être prochainement présenté en Conseil des ministres. Sans surprise, les organisations professionnelles n’ont pas tardé à dégainer : « nous rejetons en bloc ce traitement injuste qui va impacter la compétitivité de nos entreprises. (…) On ne peut plus considérer les poids lourds comme les victimes systématiques d’une taxation irresponsable », ont réagi Jean-Christophe Pic, président de la FNTR, et Claude Blot, président de l’Union TLF, dans un communiqué de presse commun, avec l’Unostra et la Chambre syndicale du déménagement (CSD). DIL

Voir toutes les actualités