Paquet mobilité : Deux syndicats envisagent une action « forte et durable » en juillet

La position votée par le Parlement européen sur le paquet mobilité le 4 juin fait bondir la profession. Première organisation professionnelle à dégainer, la FNTR s’est particulièrement opposée sur trois points : « le détachement des travailleurs qui ne s’appliquerait pas aux transports internationaux, seulement au cabotage, le cabotage qui garderait un cadre de 7 jours avec une limite de 48 heures par pays traversé suivi d’une période de carence de 3 jours et la possibilité de repos hebdomadaire régulier en cabine si celui-ci est pris sur un parking sécurisé certifié, ouvrant ainsi une brèche dans l’interdiction du repos en cabine », précise-t-elle dans un communiqué de presse. Dans le même registre, les organisations syndicales, CFDT Transports et FO Transports, considèrent que ces dispositions constituent une « véritable marche en arrière ». Haussant le ton, les deux syndicats envisagent une « action forte et durable contre toutes ces régressions sociales » si ces dispositions sont suivies lors du vote en séance plénière au Parlement européen le 5 juillet. DIL
La prochaine séance plénière sur le paquet mobilité se déroulera le 5 juillet au Parlement européen. Il confirmera ou infirmera cette première adoption. ©DR

Voir toutes les actualités